Développement Personnel

Les 5 pièges de la gentillesse

1 – Les 5 Pièges De La Gentillesse.

1er piège : nous avons appris plus à faire qu’à être.

▶️ Selon l’auteur, nous apprenons plus à être récompensé pour ce que nous faisons, notre travail, notre production, plutôt que pour ce que nous sommes avec les autres. Nous disons ainsi plus facilement ‘oui’ à un travail supplémentataire alors que nous sommes fatigués

2e piège : nous avons mis notre sécurité dans le regard de l’autre.

▶️ Nous avons mis notre sécurité et notre confiance dans le regard de l’autre et dans leur reconnaissance, et cela nous fait entrer dans le piège de la gentillesse, pour avoir leur approbation et acceptation.

3e piège : nous avons renié notre propre différence.

▶️ En refusant nos émotions, nous avons renié notre différence et leur variété, ainsi que la différence des autres, notre seuil de tolérance à la différence est vite atteint à cause de cela et nous devenons conformes à la norme.

4e piège : nous avons du mal à dire non de façon bienveillante, et affirmative.

▶️ Nous avons du mal à dire non de façon bienveillante, affirmative et non aggressive, et cela nous contraint à dire oui alors que nous pensons l’inverse, et à entrer dans le piège de la gentilesse.

5e piège : nous sommes mal à l’aise avec nos émotions.

▶️ Nous réagissons à nos émotions soit par l’agression verbable des gens selon l’auteur, soit par la fuite en général. Alors soit on explose, soit on implose, alors nous prenons la voie de la gentillesse pour éviter cela.

2 – L’importance des Émotions.

▶️ Selon l’auteur, nos sentiments nous renseignent sur quelque chose :

  • Ceux agréables nous renseignent que nos besoins sont satisfaits, et me permet de piloter ma vie vers les situations qui me conviennent.
  • Ceux désagréables nous renseignent que nos besoins ne sont pas comblés, et me permet de faire des demandes plus claires.

▶️ Même la colère devient alors positive, car elle nous renseigne sur quelque chose en nous. Le problème n’est pas l’émotion en soi, mais ce que l’on en fait !

▶️ Il faut alors accepter ses émotions et le reconnaître comme un moyen de se connaître soi-même.

3 – La Notion de Réalité.

▶️ Nous ne sommes pas en rapport directement avec la réalité, mais avec notre perception de cette réalité. Comment être avec l’autre sans cesser d’être soi-même, et être soi-même sans cesser d’être avec l’autre ?

  • Notre perception de la réalité sociale, déterminera notre interprétation de celle-ci.

▶️ Peu importe la perception que nous en avons, tous les humains portent les mêmes besoins que nous.

Voilà pour le résumé de ce livre ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous vous aussi du mal parfois à arrêter d’être gentil et à vous affirmer ? Partagez cela en commentaire !

À bientôt ! ✌

Tori.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s